La montée des assistants intelligents

Depuis quelques années aux États-Unis des assistants personnels intelligents ont vu le jour. Ces derniers représentent le point culminant dans l’évolution de l’informatique, de la reconnaissance et la synthétisation vocale. Un domaine très en vogue où bon nombre de recruteurs TI cherchent à trouver le candidat possédant une expérience importante en traitement vocal. Pour le consommateur, ce n’est que le début d’une grande aventure!

Tout a commencé avec Amazon qui la lancé l’Echo en 2014, premier cylindre qui utilise toute l’infrastructure d’Amazon pour comprendre votre requête verbale et qui tente de vous fournir l’information pertinente. Depuis cette date, Amazon a lancé l’Echo Dot, l’Echo Look et tout récemment l’Echo Show, une version dotée d’un écran pour vous montrer de l’information contextuelle. L’Echo dans sa version cylindrique n’est disponible qu’aux États-Unis, en Angleterre et en Allemagne. Pour d’autres pays, il faudra regarder du côté du Google Home qui lui est offert aussi au Canada.

Google Home

Pour nous, canadiens, c’est réellement le premier produit du genre que nous pouvons acquérir. Depuis 2014, nous voyons de plus en plus de service et d’investissement dans divers produits liés à la reconnaissance vocale. Tous ces assistants ne sont que le tout début de ce que peuvent devenir ces produits. Pour l’instant ils sont limités à des commandes simples, et ils commencent à comprendre le contexte entre deux requêtes. Ils permettent de contrôler une panoplie d’appareil connecté du côté de Google, mais du côté de l’Amazon Echo, nous parlons ici de centaines de produits différents. Amazon ayant l’avantage d’une plateforme ouverte, d’une grande popularité et surtout d’avoir été le premier sur le marché!

Avec tout l’investissement dans la reconnaissance vocale et l’intelligence artificielle, je n’ai aucune difficulté à croire que ces appareils dans 10 ans seront dignes des films de science-fiction les plus fous!

Vous aimerez aussi...